Soignez les premiers informés de nos mises à jour

mardi 14 février 2012

Une heure de sommeil en moins qu'il y a 100 ans

Canoë Santé

Agence QMI
7 février 2012


© Shutterstock



Au cours des 100 dernières années, notre temps de sommeil a diminué d'une heure en moyenne.

Cette diminution est peut-être due à «notre vie trépidante, notre travail plus stressant, les multiples occupations comme les cours, le sport, la vie sociale qui réduisent la période consacrée au sommeil», indique Dr Roger Godbout, professeur au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal et responsable de la Clinique du sommeil à l'Hôpital Rivière-des-Prairies.


Selon lui, bien qu'il puisse y avoir une variabilité naturelle dans la durée du sommeil selon les individus, une bonne nuit devrait durer environ 7h30 pour un adulte et de 9 h à 9 h 30 pour un adolescent.

«Nous passons le tiers de notre vie à dormir, mais nous manquons de respect envers le sommeil», ajoute Roger Godbout. Ce manque de respect coûte cher, car un déficit de sommeil entraîne de la somnolence chez l'adulte et de l'irritabilité chez les enfants, en plus de provoquer de la mauvaise humeur et de nuire à la mémoire. «Le sommeil joue un rôle essentiel dans notre bien-être et il faut le soigner autant que notre tour de taille. Une étude a déjà montré que 20% de la population avait pris au moins une mauvaise décision à cause d'un manque de sommeil. Imaginez les conséquences pour un médecin, un camionneur ou un homme d'affaires», précise le Dr Godbout.

Les infections comme le rhume et la grippe sont aussi plus marquées et durent plus longtemps en cas de déficit de sommeil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire